Pour votre sécurité, Cyclosure s'engage :

🎁 Offre du jour : Profitez de 15% de remise cumulable dès 3 articles !

Quel est l’ordre de priorité sur la piste cyclable ?

Quel est l’ordre de priorité sur la piste cyclable ?

L’usage des deux-roues comme les vélos ou les trottinettes commence à se démocratiser actuellement dans les zones urbaines, que ce soit pour une envie de contribuer à la conservation de l’environnement ou pour tout simplement éviter les embouteillages. Malgré le fait que les cyclistes ne sont pas obligés de passer un permis de conduire, ils doivent suivre le Code de la route, qui prévoit des aménagements spécifiques afin d’assurer la protection des usagers les plus vulnérables. Les pistes cyclables en font partie. C’est important face aux nombreux accidents mortels qui touchent la circulation cycliste. Mais comment circuler sur une piste cyclable ? Qui y est prioritaire ? Voici quelques conseils sur l’ordre de priorité dans ces voies.

Qu’est-ce qu’une piste cyclable ?

Selon l’article R110-2 du Code de la route, il s’agit d’un aménagement d’une voie, dédiée exclusivement aux cycles à deux ou trois roues ainsi qu’aux moyens de locomotion personnels motorisés, utilisés par des individus de plus de 8 ans. La piste cyclable est totalement séparée de la chaussée à l’aide d’un terre-plein non franchissable ou d’un muret. Elle est régie par des règlements pour fonctionner correctement, en vue de garantir la sécurité des cyclistes ainsi que celle des autres usagers de la route.

priorite piste cyclable

L’origine de ce concept remonte aux Pays-Bas en 1885, à la suite d’une requête des conducteurs de deux-roues d’un espace spécifique qui leur est dédié. Le premier « trottoir cyclable » des Français est apparu à Paris, le long de l’avenue de la Grande Armée en 1897. Sa construction s’est vulgarisée depuis 1990. À noter que de plus en plus de personnes utilisent les vélos dans les grandes villes après les grèves de 1995 à Paris et la crise sanitaire du COVID en 2020.

Ses caractéristiques

La piste cyclable est installée sur le trottoir ou entièrement isolée pour mettre les cyclistes à l’abri des véhicules motorisés. Réservée uniquement aux cycles, l’entrée de cet espace est précédée d’un panneau de signalisation bleu et de forme ronde. Unidirectionnelle, cette voie mesure 2,16 m de largeur et 3 m si elle est bidirectionnelle pour faciliter le déplacement. Si elle se trouve toutefois à contresens de la circulation routière, l’ajout d’une bande supplémentaire de 50 cm est fortement conseillé.

Les bienfaits d’une voie de circulation réservée aux cycles

La chaussée de circulation des vélos est indispensable face au flux dangereux du trafic routier, malgré la séparation des files pour les conducteurs de véhicules qui se déplacent à des vitesses différentes. Les cyclistes peuvent également gêner des automobiles. Aussi, cet aménagement permet d’épargner les utilisateurs de deux-roues non motorisés des risques liés à une collision. Il est possible de découvrir facilement vos itinéraires vélos grâce à une application accessible sur votre smartphone.

Quelle différence y a-t-il entre la piste cyclable et la bande cyclable ?

Avant de découvrir l’ordre de priorité sur la piste cyclable, il faut savoir distinguer au préalable ces deux types d’aménagements qui sont bel et bien différents. En fait, les pistes cyclables sont des files réservées aux cycles, séparées de la chaussée des voitures. Par ailleurs, une bande cyclable est une partie consacrée aux vélos, ou également aux bus, qui fait partie intégrante de la circulation automobile.

Doté d’une largeur de 1,5 m, l’espace est délimité par des marquages au sol, d’une ligne continue ou discontinue blanche sans relief, et signalé par un pictogramme de vélo. Que ce soit l’une ou l’autre, les pistes et bandes cyclables servent à protéger les piétons et les cyclistes. Elles visent également le même objectif que sont les voies vertes.

Les règles de priorité sur ces voies

Les règles de circulation stipulent que la priorité sur la piste cyclable revient toujours aux cyclistes. Ces derniers restent prioritaires lorsqu’ils se déplacent sur cette voie réservée, sauf si un marquage au sol ou des feux indiquent autre chose.

Les voies cyclables sont généralement dédiées aux cycles, des véhicules à deux ou trois roues, boostés exclusivement à l’aide de l’énergie musculaire de leurs conducteurs, via des pédales ou des manivelles. Les cyclomoteurs, les scooters et les fauteuils roulants sont également autorisés à emprunter ces espaces. Par contre, la règle de priorité n’est pas de mise sur une bande cyclable.

piste cyclable bicyclette

Les utilisateurs des aménagements cyclables sont également soumis aux normes du Code de la route. Ils sont obligés de suivre la réglementation relative aux passages piétons, les feux de signalisation ainsi que les panneaux « cédez le passage ». Quant au sens de circulation sur la piste, l’espace peut être à sens unique ou double sens. Dans ce dernier cas, il s’installe des deux côtés de la route et la circulation se passe à droite de la chaussée.

Les coureurs ont la possibilité de rouler seuls ou côte à côte. Concernant la priorité, un cycliste qui roule sur ces voies réservées doit respecter le Code de la route dont principalement la priorité à droite. Par exemple, si un véhicule venant de la gauche veut traverser la piste cyclable, il n’aura pas la priorité. Au cas où la sortie de cette voie verte débouche sur la route, le cycliste gagnera la priorité par rapport aux voitures qui arrivent derrière.

Les obligations pour les cyclistes

Comme les conducteurs des autres types de véhicules, les cyclistes doivent suivre les normes en vigueur. Ainsi, il est nécessaire d’utiliser un clignotant pour vélo ou tendre tout simplement un bras dans le sens où vous souhaitez tourner pour changer de direction. Pour pouvoir rouler en toute sécurité, la bicyclette nécessite d’être équipée de bons freins, d’un éclairage complet composé de feux avant et arrière qui fonctionnent correctement ainsi que d’un avertisseur sonore.

Les sanctions possibles à une infraction au Code de la route

Tout cycliste bénéficie des responsabilités sur la voie publique. En fait, les infractions à l’ordre de priorité sur la piste cyclable ou aux autres règles sont passibles d’amendes. Entre autres, il ne faut pas utiliser le téléphone ou être sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue quand vous roulez à vélo. Les espaces dédiés aux cycles sont uniquement réservés à ces moyens de déplacement. Ils doivent donc rester entièrement libres. Aucun arrêt ni stationnement n’est autorisé.

Un tel acte sur la voie de circulation des piétons et des cyclistes peut être pénalisé par une amende ou un retrait de points sur le permis. Aussi, il est rigoureusement interdit d’emprunter une piste cyclable en moto, en voiture ou sur tout autre véhicule motorisé non autorisé. Sinon, vous êtes sanctionné à payer une amende ou des points seront retirés de votre permis de conduire. Parfois, les deux-roues à moteur s’y lancent pour gagner du temps ou pour échapper aux bouchons.

Bon nombre de grandes villes mettent à disposition des deux-roues de nombreux passages et voies vertes qui leur sont dédiés pour des balades, des randonnées et des déplacements à vélo. De plus en plus d’adeptes prennent ce moyen de locomotion comme alternative à certains itinéraires pour aller au travail ou pour garder la forme. C’est simple, économique et écologique. Toutefois, si vous circulez dans une zone où aucune voie de circulation réservée aux cyclistes n’est présente, vous serez obligé de vous ranger aux côtés des véhicules motorisés.

Quel est l’ordre de priorité sur la piste cyclable s’il y a des piétons ?

Comme les pistes cyclables sont exclusivement destinées aux vélos, la priorité revient alors aux cyclistes. Par ailleurs, l’article R412-35 du Code de la route stipule que les piétons ont le droit de marcher à l’intérieur de cet espace, à condition qu’ils ne puissent pas utiliser les aménagements réservés à cet effet ou encore en l’absence des trottoirs disponibles pour eux.

Les cyclistes ont donc intérêt à respecter le passage des piétons. Par contre, il est défendu de pédaler sur les accotements dédiés aux piétons, sauf si vous êtes un enfant âgé de moins de 8 ans. Au cas où vous êtes obligé d’utiliser un passage piéton à bicyclette, descendez tout simplement de la selle et poussez à la main votre engin.

Que faire au feu rouge ?

Comme tous les usagers de la route, les cyclistes doivent aussi faire attention aux feux de signalisation. Mis à part le « tourne à droite », il est également possible de tourner à gauche ou d’aller tout droit même au feu rouge, sans pour autant écarter l’ordre de priorité face aux piétons. Bon nombre de conducteurs de cycles se font parfois verbaliser aux feux tricolores.

Quelle vitesse sur une piste cyclable ?

Le cycliste doit respecter l’ordre de priorité, la signalisation et les panneaux sur la piste cyclable, mais également les limites de vitesse. En ville, le rythme autorisé est de 50 km/h, 30 km/h au niveau des zones 30 et 20 km/h au sein des zones de rencontre.

← Publicação Mais Antiga Publicação Mais Recente →

Ce site ne fait pas partie du site web Facebook ou de Facebook, Inc. En outre, ce site n’est pas endossé par Facebook en aucune façon. Facebook est une marque déposée de Facebook, Inc.